Mon épicière  (les métiers disparus) posté le lundi 10 février 2014 20:04

Blog de souvenirssouvenirs :50-60 L'ALBUM DE MA JEUNESSE, Mon épicière

Ce matin, en nettoyant mon réfrigérateur, plein de souvenirs sont remontés à la surface ! Le gruyère rapé, direction poubelle car moisi à peine ouvert depuis quelques jours. C'est là que j'ai repensé à mon épicière Madame Germain. Une toute petite épicerie de quartier où j'allais souvent faire les petites courses  et notamment, le gruyère rapé qui manquait toujours au dernier moment.. A l'époque, dans les années 60, les épiciers vousvendaient le gruyère rapé à la demande, ils le rapaient devant vous et pas de gâchi, on prenait 50gr ou 100 gr. Le lait, on ne stockait pas des packs, soit il était frais et l'on vous remplissait votre pot à lait ou une bouteille, soit il était pasteurisé, le fromage blanc frais que l'on vous vendait aussi au poids dans un récipient que vous apportiez, je vais m'arrêter là car si l'on voulait ouvrir aujourd'hui ce genre de petit commerce, il faudrait passer par toutes les démarches administratives d'hygiène et autres, sans être sûr d'avoir les autorisations, mais qu'est-ce que je regrette ce temps là où l'épicière n'avait pas besoin de porter un bagde pour que l'on connaisse son nom, où l'on recevait toujours un accueil avec un petit mot gentil, sans avoir l'impression de déranger quand on rentrait dans la boutique.

lien permanent

Tupperware  (Design) posté le samedi 02 février 2013 19:25

Blog de souvenirssouvenirs :50-60 L'ALBUM DE MA JEUNESSE, Tupperware

1951 - La "Réunion Tupperware" est née ! Brownie Wise (1913-1992) est la première démonstratrice Tupperware

En 1946, Earl Tupper est un ingénieur chimiste américain. Après avoir inventé des bols hermétiques en polyéthylène, il propose de vendre ses bols dans le marché émergent de la conservation, car le réfrigérateur vient juste d'apparaître dans les foyers américains.

La démonstration-vente à domicile

En 1947, Earl Tupper ne réussit pas à conquérir le marché des ménagères par la vente en magasin (qui s'est traduit par un fiasco), les quincailleries et grands magasins se révélant peu propices à la visibilité du produit. Tupper essaya alors de comprendre la raison de cet échec et remarqua que Garry Macdonald, vendeur de porte à porte, et Brownie Wise, démonstratrice, étaient les seuls à écouler ses produits. Ils travaillaient pour la société Stanley home, inventrice de la technique de démonstration-vente à domicile, et firent découvrir à Tupper cette méthode. Tupper embaucha Wise pour la développer au sein de sa société.

Blog de souvenirssouvenirs : 50-60 L'ALBUM DE MA JEUNESSE, Tupperware
Session de démonstration-vente à domicile Tupperware party, années 1960.

Le succès de Tupperware s'est basé sur la promesse faite à des femmes de milieux très modestes d'obtenir des revenus et d'avoir une activité sociale en utilisant leurs réseaux sociaux pour vendre ces produits. En France, au Canada ou aux États-Unis, les nouvelles vendeuses se voient proposer une activité rémunérée sans investissement, avec une grande flexibilité, et en acquérant une certaine expérience professionnelle. Les techniques de ventes s'enseignent de manière pyramidale, ce qui fait partie de la culture de cette entreprise. Gérantes et gérantes en amont assurent la formation traditionnelle. Aux États-Unis et au Canada existe même une « université Tupperware » en ligne accessible depuis partout aux représentantes

Suite au succès des démonstrations à domicile, la marque renonce à la vente en magasin dès 1951. Pour fidéliser ses client(e)s et étendre sa clientèle, la marque instaure un système de récompenses : les « hôtesses » (personnes hébergeant la démonstration) reçoivent des cadeaux - produits de la marque principalement - liés au montant des ventes effectuées pendant la séance par la présentatrice de la marque.

Hormis ces « récompenses » et des promotions fréquentes, les clients se retrouvent dans une atmosphère conviviale et familiale.

Tupperware a associé peu à peu son nom à ce mode de vente et est aujourd'hui une marque utilisée comme nom.

Qui n'a pas dans ses placards une de ces fameuses boîtes plastiques qui coûtent une petite fortune ...

lien permanent

A partager  (Un peu de moi) posté le vendredi 01 février 2013 18:32

Blog de souvenirssouvenirs : 50-60 L'ALBUM DE MA JEUNESSE, A partagerHé OUI c était la BELLE vie sans SOUCI ni trop de contrainte

lien permanent

Le goûter  (Un peu de moi) posté le lundi 21 janvier 2013 19:50

Blog de souvenirssouvenirs :50-60 L'ALBUM DE MA JEUNESSE, Le goûter

Allez, cette année je me replonge dans mes souvenirs d'enfance (avant d'y retomber... en enfance, mais là j'ai encore un peu de temps, enfin j'espère !)

Cet après-midi, j'ai eu envie de me refaire le goûter que ma mère nous préparait souvent. Une tartine beurrée soupoudrée de sucre en poudre, un vrai régal, sauf qu'à l'époque ma mère utilisait beaucoup la margarine ( moins cher que le beurre pour ses modestes moyens) et vraiment cela ne donnait pas le même goût à la tartine, ou alors j'en ai oublié le goût ...

Et vous ? quel goûter préfériez-vous ?

lien permanent

Bonne Année !  (Un peu de moi) posté le mercredi 02 janvier 2013 21:16

 Je vous souhaite une année heureuse, bienheureuse, voire même béate. En tous cas, qu'elle soit joyeuse, avantageuse, chanceuse. Qu'elle vous soit favorable, qu'elle vous satisfasse, qu'elle vous gâte et vous enchante, vous contente, vous enrichisse et vous divertisse, qu'elle vous apporte allégresse, épanouissement, équilibre, vitalité, gaité et réjouissance. Qu'elle soit agréable, joviale et amusante, captivante et sociable. Qu'elle soit chargée de séduction, d'amour et de passion, de plaisir et de joie, de bonheur et de félicité.
Et pourquoi pas merveilleuse ? Voluptueuse ? Délicieuse ? Extraordinaire ? Magique ?

Oui, c'est cela, je vous souhaite une année 2013 magique !

lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à souvenirssouvenirs

Vous devez être connecté pour ajouter souvenirssouvenirs à vos amis

 
Créer un blog